Un vent favorable nous a apporté un appel d’offres publié ces jours-ci par la police fédérale. En jeu; la fourniture de pinces à cravate…

Hé oui, alors que la crise gronde, que l’inquiétude gagne les chaumières et que nos athlètes s’apprêtent à ne rapporter aucune médaille des jeux olympiques, alors que certains agents se font tabasser à Laeken et que d’autres perdent leur cheval à Etterbeek, la direction de la police fédérale se préoccupe de la seule chose qui compte réellement: l’élégance des pandores.