Apparemment, de nombreux restaurateurs font désormais confiance aux services gratuits de traduction en ligne. Mauvaise idée? Je vous laisse juge.

Cette photographie a été prise l’an dernier dans un bar à tapas de Barcelone. Manifestement, l’obligation de disposer, outre des habituelles versions castillane et catalane, de menus en français et en anglais, pèse très lourd sur les épaules de certains restaurateurs.

La carte en castillan, comme de nombreuses cartes à Barcelone, recelait déjà nombre de termes directement adaptés du catalan mais propres à la région. Le texte original était « Habitas salteadas con jamon ». Apparemment, « habitas » désigne des sortes de légumineuses vert pomme à mi-chemin entre la lentille et le petit pois.  Quant à « saltear », il ne faut pas être grand linguiste pour comprendre qu’il s’agit du terme culinaire « sauter ». Mais voilà, un dictionnaire castillan-français vous indiquera que « saltear » signifie « agresser ». Voilà donc pourquoi, grâce aux outils de traduction en ligne, d’innocentes « lentilles sautées au jambon » prennent soudain une connotation fort étrange. Le reste du menu est d’ailleurs à l’avenant.

Bon appétit!